Je vois la musique comme un tableau, une palette de fréquences s'enchevêtrant avec plus ou moins d'intensité tout au long d’un morceau. Le rôle de l'artiste est de créer des textures sonores de hauteur et de volume différents pour délivrer un message, une émotion, une sensation. Mon travail est d'agencer, d'embellir, d’incriminer et de discriminer ces textures pour faire ressortir une vision de ce tableau en fonction du message souhaitant être délivrer, de manière claire et lisible.

 

Pour cela, il faut guider l'artiste sur le chemin sinueux qu'est le studio et rester critique pour faire sortir de l'instrument et de la voix un son des plus cohérent acoustiquement et structurellement. J'ai une préférence pour la prise de son live, si toutefois le projet le permet, car je trouve que la cohésion de groupe passe à travers les micros et s'ajoute au message.

 

Le son n'est pas juste une question de fréquence et de volume, le temps est prédominant dans toute la chaine de production et cela dès le micro. Il est facile de placer les micros mais il ne faut pas hésiter à sortir des sentiers battus et innover pour trouver LE son qui correspond à vos attentes. C'est pour cela que pendant l'enregistrement il faut étudier, calculer et écouter le placement des micros en fonction de l'instrument, de l'acoustique et du temps.

 

Pour le mixage c'est à l'aide d'outil analogique et numérique que je sculpte et colore le spectre sonore. C'est à cet instant que les textures s'agencent et rentrent en interaction. Le studio de mixage est conçu pour restituer le son de manière fidèle afin que chaque décision ne soit pas le fruit du hasard mais bien une optique artistique. Ainsi, l'écoute sur divers supports restera inchangée et cohérente par rapport à celle en studio.

 

Je vois la musique comme un tableau, une palette de fréquences s'enchevêtrant avec plus ou moins d'intensité tout au long d’un morceau. Le rôle de l'artiste est de créer des textures sonores de hauteur et de volume différents pour délivrer un message, une émotion, une sensation. Mon travail est d'agencer, d'embellir, d’incriminer et de discriminer ces textures pour faire ressortir une vision de ce tableau en fonction du message souhaitant être délivrer, de manière claire et lisible.

 

Pour cela, il faut guider l'artiste sur le chemin sinueux qu'est le studio et rester critique pour faire sortir de l'instrument et de la voix un son des plus cohérent acoustiquement et structurellement. J'ai une préférence pour la prise de son live, si toutefois le projet le permet, car je trouve que la cohésion de groupe passe à travers les micros et s'ajoute au message.

 

Le son n'est pas juste une question de fréquence et de volume, le temps est prédominant dans toute la chaine de production et cela dès le micro. Il est facile de placer les micros mais il ne faut pas hésiter à sortir des sentiers battus et innover pour trouver LE son qui correspond à vos attentes. C'est pour cela que pendant l'enregistrement il faut étudier, calculer et écouter le placement des micros en fonction de l'instrument, de l'acoustique et du temps.

 

Pour le mixage c'est à l'aide d'outil analogique et numérique que je sculpte et colore le spectre sonore. C'est à cet instant que les textures s'agencent et rentrent en interaction. Le studio de mixage est conçu pour restituer le son de manière fidèle afin que chaque décision ne soit pas le fruit du hasard mais bien une optique artistique. Ainsi, l'écoute sur divers supports restera inchangée et cohérente par rapport à celle en studio.

 

Approche de Travail

NEWS

NEWS